Face à la présidentielle, sortons de la confusion !

Retrouvez d'autres textes sur la présidentielle.

Nous ne savons pas aujourd'hui de quoi sera fait demain. L'incertitude provoque généralement la panique. De nombreuses questions se posent vis à vis de notre héritage démocratique et de ce vers quoi il va. Et nous ? Qui sommes-nous dans la tourmente ? Nous essayons de nous raccrocher à ce qui nous paraît juste et équilibré.


Face à cela nous subissons les discours des candidats à l'élection présidentielle, tous plus incohérents les uns que les autres. Il faudrait suivre on ne sait qui vers on ne sait où. Il est clair que se référer au passé est devenue une norme pour justifier une absence de transformation. Voici ce que représente l'élection présidentielle depuis lors : Ce qui se voulait être un acte démocratique pour l'élévation du pays devient subitement une source de troubles et de confusion.


Ne nous laissons pas troubler par le discours des candidats ! Nous avons pris un mauvais chemin, nous en avons conscience. Notre sérénité est plus essentielle que toute autre chose. Comme chacune & chacun le sait, nourrir la confusion, c'est défaire les libertés. Pour retrouver une stabilité, nous allons montrer la faiblesse de leurs discours. Les candidats vont dans ce sens parce que personne ne les arrête : déconstruisons leurs paroles, montrons que nous ne sommes pas impressionnés. Nous voulons vivre dans la confiance et non dans la grande confusion.


Mettre en place de nouveaux repères pour un nouveau modèle, c'est entraver la logique troublante des élections. On se doit de penser autrement, d'évoquer autre chose. Constater le déficit de pensée, c'est se rendre capable de construire de nouvelles bases. Nous ne sommes plus seuls, revenons à la raison !

Alan Tréard